Le pôle EMC2

Des missions qui convergent vers un objectif majeur : la compétitivité industrielle française.

Un projet labellisé by EMC2 à l’origine des éoliennes d’Energy Observer

L’innovation collaborative au service d’une expédition écologique

 

Energy Observer est le premier bateau propulsé aux énergies renouvelables et à l'hydrogène, grâce, entre autres, à deux éoliennes à axe vertical issues du projet Aérojoules.



Un véritable laboratoire flottant. C’est ce qui vient à l’esprit quand on découvre Energy Observer. Il s’agit du premier bateau totalement autonome en énergie, propulsé grâce à une chaîne de production hydrogène complète couplée aux énergies renouvelables. Parrainé par Nicolas Hulot et Florence Lambert, directrice du CEA-Liten, Energy Observer entre dans la phase finale de son chantier, avant une mise à l’eau prévue au printemps 2017. Une nouvelle vie attend donc ce catamaran qui sous les commandes du navigateur néo-zélandais Peter Blake avait remporté le trophée Jules Verne en 1994.

La force d’innovation d’Energy Observer repose sur l’addition de plusieurs énergies permettant à ce navire de 30m50 de long et de 13m de large de produire son propre hydrogène à bord. L’ICAM Nantes, occupant de la plateforme Technocampus Ocean, participe à la réalisation des deux éoliennes à axe vertical, avec l’équipe d’architectes et ingénieurs d’Energy Observer. Les panneaux photovoltaïques ont été conçus par l’INES. Yves Parlier et sa start-up Beyond the Sea sont à l’origine de l’aile de traction automatisée qui permet d’inverser les deux moteurs électriques pour passer en mode hydrogénération. Le tout est articulé dans une architecture énergétique inédite pilotée par les ingénieurs du CEA-Liten à Grenoble.

Les éoliennes à axe vertical, dont un prototype est exposé dans le showroom de Technocampus Ocean, sont une application du projet Aérojoules, porté par la fondation Océan Vital, en partenariat avec l’ICAM de Nantes et CSTB. Abouti fin 2015, ce projet collaboratif a été labellisé par le pôle EMC2.
« Nous sommes partis du projet Aérojoules pour concevoir des éoliennes allégées au maximum, suffisamment rigides pour éviter les vibrations et qui démarrent avec un miminum de vent. », souligne Hervé Le Sourne, enseignant-chercheur à l'Icam de Nantes. Concrètement, les équipes de l’Icam ont conservé la turbine du projet initial mais intégré des matériaux amortissants, remplacé des éléments métalliques par des pièces composites et revu le système de freinage. La fin d u montage et des tests est prévu pour le mois de mai.

Le départ est prévu au printemps 2017, pour une expédition qui devrait durer six ans menée par Victorien Erussard, navigateur, et Jérôme Delafosse, scaphandrier et réalisateur de documentaires. Après quelques semaines de test, le départ sera donné de Saint-Malo au printemps avec une première escale, comme un baptême, à Paris. Au total, Energy Observer devrait traverser 50 pays avec 101 escales, de la Méditerranée aux Amériques. Afin de mener sa mission de promotion des énergies renouvelables et de sensibilisation autour du monde, Energy Observer sera appuyé par l'Unesco.

 

energy observer

 

Si vous êtes intéressés par ce beau projet, sachez qu’Energy Observer continue de rechercher des partenaires financiers, opérationnels et institutionnels.

Pour en savoir plus sur: Energy Observer


 

  

 

Publié le 27 janvier 2017

Partager

Contacter le pôle

Vie du réseau

Flux RSS d'EMC2

 

 

Actualités
#2 Forum Open Innovation Manufacturing

500 demandes de mise en relation

Lire la suite

Agenda
6ème Convention d’affaires Composites Meetings

Nantes, 8 et 9 novembre 2017

Lire la suite

Consultez l'ensemble des actualités EMC2

Inscription à la newsletter