Le pôle EMC2

Des missions qui convergent vers un objectif majeur : la compétitivité industrielle française.

Les projets européens sont un excellent vecteur de développement et de diversification des entreprises

PME et projets européens : témoignage de BA Systèmes

 

Les appels à projet de la Commission Européenne ont la réputation d’être difficiles à monter et sont très compétitifs, ils représentent un défi pour les PME. Pour autant, ceux-ci présentent de réelles opportunités: intérêt scientifique et technologique, financement sous forme de subvention, découverte d’un écosystème européen etc. Il s’agit de mieux comprendre l’intérêt de l’exercice avec le témoignage d’une PME. Maxime Ezéquel aux avant-projets d'innovation chez BA Systèmes nous livre son retour d’expériences de l’accompagnement by EMC2.

 

    maxim E               

Qui est BA Systèmes ?

Maxime Ezéquel : Depuis 1975, BA Systèmes conçoit, intègre et maintien des systèmes intralogistiques par chariots automatiques ou « AGV » (Automated Guided Vehicle). Fortes de ses 40 années d’expérience en robotique mobile et de l’adoption d’une démarche d’innovation ouverte comme moteur de croissance, BA Systèmes propose des solutions de manutention et de stockage automatisés offrant efficacité et performance aux processus logistiques des entrepôts et des usines de production.

  

A combien de projets européens participez-vous ?

ME : BA Systèmes participe à trois projets collaboratifs européens : « STAMINA » (2013-2017), financé par la Commission Européenne, vise à développer un système de robotique mobile facilement reprogrammable dédié au bin-picking en au kitting en zone de logistique.  Le projet collaboratif « COROMA » (2016-2019) financé par la Commission Européenne vise à développer un système de robotique mobile cognitivement avancé et flexible pour des tâches de manufacturing de pièces métalliques et composites. Un troisième projet collaboratif  intitulé « COROT », financé par le FEDER du Royaume-Uni vise à faciliter la conception de systèmes de production pour les PME impliquant des robots mobiles autonomes d’intralogistique. Ce projet a débuté en avril 2017.


Qu’est-ce qui vous a motivé ?

ME : L’entreprise a décidé de renforcer sa présence à l’étranger et de diversifier ses débouchés. Les projets européens sont apparus comme un excellent vecteur pour nouer des partenariats sur le long-terme et financer des travaux de R&D hors du domaine traditionnel de l’entreprise.

 

Pourquoi une PME devrait-elle participer à un projet européen ?

ME : Ces projets offrent l’opportunité d’explorer de nouvelles technologies et de nouveaux usages. De plus, les projets européens sont des projets d’excellence visibles en Europe et dans le reste du monde. Ils permettent d’accroître fortement la notoriété des participants. Enfin, les utilisateurs finaux des solutions développées sont les clients de demain.


Est-ce difficile pour une PME de gérer un projet européen ?

ME : Les projets collaboratifs quels qu’ils soient demandent une grande souplesse à l’organisation et les PME sont généralement plus flexibles et plus réactives que les grandes entreprises. Cependant, il faut prévoir un chef de projet interne. Ce dernier doit avoir une réelle capacité d’ouverture et de gestion de l’innovation puisque la redéfinition du périmètre en cours de projet est fréquente.


Que vous a apporté la participation à ce type de projet ?

ME : D’abord, la connaissance de l’écosystème de la robotique constitué de chercheurs, de fournisseurs de technologies comme BA Systèmes et de clients industriels. Ensuite, ces projets permettent la multiplication des opportunités commerciales grâce à l’amélioration de l’offre de l’entreprise (compétitivité hors-prix et diversification). Enfin, le financement de 70% des dépenses réalisées dans le cadre du projet prend en compte les tâches de R&D mais aussi celles de promotion et de gestion.


Comment avez-vous été accompagné par le Pôle EMC2 ?

ME : Le pôle EMC2 identifie les appels à projets intéressants pour ses membres et propose un évènement de décryptage de ces appels : la « Task Force Europe ». 
Le pôle EMC2 a labellisé le projet Européen COROMA ce qui permet d’avoir l’avis d’un collège d’experts et de bénéficier de canaux de diffusion pour promouvoir les travaux réalisés lors du projet.


Quelles seraient vos recommandations pour une PME qui chercherait à participer à un projet européen ?

ME : Le projet Européen doit répondre à un objectif stratégique de l’entreprise. Ainsi il faut identifier les thématiques de recherche et les innovations que l’organisation souhaite porter sur le long-terme.


Il faut participer aux évènements de réseautage européens pour trouver le porteur du projet qui va coordonner la rédaction du dossier de demande de subvention puis la réalisation du projet.

 

Veille, diffusion d’information ciblées, hotline, animation de la Task Force, accompagnement au fléchage du bon instrument européen, aide à la recherche de partenaires, assistance, suivi et contrôle de l’élaboration de la proposition ou encore labellisation du projet : EMC2 déploie un ensemble de services pour accompagner les PME dans leurs projets de R&D menés au niveau européen. Si vous aussi, comme BA Systèmes, vous souhaitez monter des projets européens, contactez le Desk Europe

 

 

EMC2 Olivia Cahn Olivia CAHN
CHARGÉE DE PROJETS EUROPÉENS
02 28 44 36 98
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Publié le 27 avril 2017

Partager

Contacter le pôle

Vie du réseau

Flux RSS d'EMC2

 

 

Actualités
#2 Forum Open Innovation Manufacturing

500 demandes de mise en relation

Lire la suite

Agenda
6ème Convention d’affaires Composites Meetings

Nantes, 8 et 9 novembre 2017

Lire la suite

Consultez l'ensemble des actualités EMC2

Inscription à la newsletter