Le pôle EMC2

Des missions qui convergent vers un objectif majeur : la compétitivité industrielle française.

Dyvem : la réalité virtuelle au service du marketing industriel et de l’ingénierie commerciale

Cap sur la réalité virtuelle pour la PME nantaise

 

Adhérent EMC2, Dyvem est une société de services nantaise, spécialisée en marketing industriel et ingénierie d'affaires. Elle a développé pour Sitia, autre membre du réseau EMC2, un démonstrateur de réalité virtuelle du tracteur Pumagri, star du salon Innorobo 2017. Un projet qui illustre le choix stratégique de Dyvem d’intégrer la réalité virtuelle et la réalité augmentée à son offre de services.


Dyvem développe des solutions innovantes pour les entreprises industrielles, en particulier les PME et ETI et explore depuis cette année l’usage de la réalité virtuelle et augmentée. Aujourd’hui, Dyvem intègre dans son offre un procédé de conversion AR/VR pour projeter un prototype dans son futur environnement. Une technologie innovante présentée au printemps dernier lors de la 2e edition du Forum Open Innovation Manufacturing by EMC2. Le principe de ce procédé « Biz Projection » : mettre la réalité virtuelle au service de l’industrie afin de contextualiser l’offre produit/service dans son marché.


C’est avec Sitia, expert en ingénierie doté d’un département innovation robotique, que Dyvem expérimente cette technologie. La PME nantaise a présenté au salon Innorobo un démonstrateur de réalité virtuelle représentant le robot agricole Pumagri, un tracteur de 2 tonnes (le plus grand d’Europe !) autonome et sécurisé, conçu aussi bien pour le maraîchage, la culture de légumes de plein champ ou la viticulture. Armand Cadet est chargé de conduire les projets en lien avec la réalité virtuelle et la réalité augmentée chez Dyvem. C’est dans ce cadre qu’il a développé la solution pour Sitia. Il a fallu 30 jours d’ingénierie pour réaliser ce projet. « Un temps record pour une première expérience », souligne-t-il. « Nous avons modélisé le robot agricole Pumagri de Sitia via des procédés de CAO. Nous avons ensuite exporté les modèles 3D en réalité virtuelle pour les projeter dans un environnement représentant les champs. » Prochaine étape, Dyvem développera pour Sitia une offre plus complète pour initier la distribution du robot. « L’objectif avec ce démonstrateur était de privilégier l’expérience utilisateur plutôt que de fournir une fiche produit très technique. », explique Armand Cadet.


L’expérimentation de Dyvem dans la réalité virtuelle et augmentée correspond à un véritable investissement. « C’est une choix stratégique d’entreprenariat qui répond à des enjeux importants de marketing industriel. Notre objectif est de désacraliser l’utilisation de ces technologies et favoriser l’accès des PME. », souligne Sandrine Mollé, présidente de Dyvem. Une expérimentation qui ne fait que commencer pour Dyvem. « Nous souhaitons développer nos compétences en intégrant la réalité virtuelle à toutes les étapes, de la conception à la vente. Dans ce cadre, nous cherchons à nouer de nouveaux partenariats en réalité virtuelle et en réalité augmentée ».


Sur ce sujet : découvrez le retour d’expérience de Dyvem, explorateur de la Learning Expedition Seattle


 

IMG 1857  IMG 1858

 

Publié 11 septembre 2017

Partager

Contacter le pôle

Vie du réseau

Flux RSS d'EMC2

 

 

Actualités
Labellisation by EMC2 : 24 nouveaux labels accordés

bilan à ce jour

Lire la suite

Agenda
Matinée découverte du banc d'essai multiaxial IRT Jules Verne

21 novembre Arts et Métiers  ParisTech | Angers

Lire la suite

Consultez l'ensemble des actualités EMC2

Inscription à la newsletter